Super Ciné Battle 85 : le lait avant les céréales

Episode 85 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

C’est la suite de notre grand come back dans les années 90, et pour le coup on parle de très très très gros films.
N’hésitez pas, envoyez nous vos listes de TROIS films, adressées par mail, toujours à supercinebattle (at) gmail (point) com. Un titre audacieux, une thématique marrante ou simplement un gag, tout peut nous intéresser.
Au micro, Daniel Andreyev (@kamuirobotics) et Stéphane Bouley (@GKPlugInBaby). On aime le cinéma et on confronte nos avis.
Les recommandations (vers 1h52mn et quelques)

Stéphane : Resident Evil II
Daniel : le Daim et Yves, deux comédies high concept de l’été

Les classements de tous les films cités dans cet épisode sont disponibles sur notre site. Attention, Spoilers !

Et pour participer au RPU (et bénéficier de super avantages)
Become a Patron!

10 réponses sur “Super Ciné Battle 85 : le lait avant les céréales”

  1. #SuperHisaishiBattle – Incroyable comme l’extrait de la BO de Kids Return que vous mettez ressemble à celle du Voyage de Chihiro (Cet été là en VF). A quand un Super BO Battle? Par thématique, compositeur ou instrument?

  2. Vous évoquez plusieurs fois un « autre grand film des années 90 », sans en donner le titre. Serait-ce parce que la 1re règle de ce film est de ne pas en parler ?

  3. Du très lourd cet épisode!

    Ce que montre très bien Kid’s return, c’est à quel point la société japonaise ne tolère pas l’échec.
    C’est très explicite à plusieurs moments dans le film, que ce soit à l’école , chez les yakuzas, dans la boxe, où dans le monde du travail . A chaque fois on voit des gens poussés à se surpasser, à qui on mets une pression de dingue, et au moindre faux pas ils passent de respectés à méprisés.
    Tout ça est d’autant plus dérangeant pour un occidental, même habitué à la culture japonaise.
    Et comme vous l’avez souligné, c’est très bien servi par la mélancolie ambiante propre à Kitano et sublimé par les musiques de Hisaishi.
    Mais le film sait relativiser son propos, et la toute dernière réplique du film est très émouvante.

  4. Je n’ai pas fait le remake de RE 2 et c’est peut-être plus prononcé mais de mémoire, il y avait déjà des interactions entres les deux scénarios dans l’original. Je me souviens notamment d’un passage qu’on ouvrait dans un scénario et qui le restait dans le second, et d’objets non pris qui restaient disponibles ensuite.

    Je suis surpris que vous n’ayez pas mentionné Blade quand vous avez parler de Matrix. Blade est sorti quelques mois avant, était déjà inférieur et a mal vieilli mais entre l’usage des arts martiaux et l’esthétique cuir/plastique, les deux film donnaient l’impression de s’inscrire dans la même vague de films sf/fantastiques américains.

    1. Oui mais c’était vraiment pas aussi travaillé que dans le remake, même si c’est encore très incomplet finalement.

      C’est vrai que Blade a des rapprochements avec Matrix

  5. Viens de voir Kids Return aujourd’hui, ralalaa joe hisaishi, plus jamais je n’oublierais cette mélodie en pensant à ce film !! comme Summer pour Kikujiro.

    ( la Liste des années n’a pas été mis à jour car je ne l’ai pas retrouvé dans le classement )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.