Super Ciné Battle 124 : robot avec moustache

Episode 124 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

Changement de génération, on revient enfin dans les années 80, pour notre plus grand plaisir, là où nous avons commencé Super Ciné Battle.
On attend vos listes de TROIS films des années 80, adressées par mail, toujours à supercinebattle (at) gmail (point) com. Vous pouvez aussi renvoyer vos anciennes mises à jour, un petit coup de rappel ne gène en rien. Un titre audacieux, une thématique marrante ou simplement un gag, tout peut nous intéresser. On aime le cinéma et on confronte nos avis. Les recommandations (vers 2h00 mn).

Stéphane : le jeu de société the Crew
Daniel : la série « La flamme »

Un énorme merci à tous ceux qui nous soutiennent sur Patreon:

Become a Patron!

7 réponses sur “Super Ciné Battle 124 : robot avec moustache”

  1. Pauvre JM… Je pense à lui… Mars 2018. Il attend tout ce temps et quand enfin, sa liste est annoncée, il se fait retoquer par Daniel pour erreur de décennie! 😀
    Petite précisions pour Gorilles dans la brume, il me semble quand même qu’il y a des acteurs dans les déguisements de gorilles pour certaines scènes.
    Merci encore pour votre passion contagieuse! Keep going on!

    1. Merci de penser à moi. C’est vrai j’étais trop content qu’une de mes listes sortent enfin et là boum la désillusion. J’espère être repêché au prochain épisode avec une autre liste! En tout cas j’écoute toujours le podcast!

  2. Comment pouvait on mieux revenir aux années 80 qu’avec Tron ? (je spoile rien, c’est dans l’illustration)
    Très bon début de « saison » 🙂

    J’avoue que j’ai pas compris de quel film vous parliez à 43’20 », qui était à cheval sur deux décennies ?

    Des petits malins auront forcément noté Frankenhooker pour de futures listes, juste pour toi, Daniel !! J’ai le blu-ray, et je suis à Paris, donc je pourrai te le prêter si besoin 😛

  3. Rarement entendu un résumé de Jean de Florette/Manon des sources aussi bidon… Manon qui « use de se charmes » alors que c’est la quintessence de l’innocence? Allez revoir le film

    1. Alors peut-être que tout est pas net, je pense d’ailleurs l’avoir dit.Après avoir relu le résumé, j’avais oublié l’existence de Bernard et du coup j’ai sans doute superposé sa relation avec celle qu’elle a avec Ugolin (dont je me rappelle par contre bien son amour inconditionnel) mais parler de « quintessence de l’innocence » pour Manon, non, carrément pas, elle exerce sciemment une vengeance et elle est habitée par, à minima, l’aigreur pendant un long moment et elle va sceller le destin d’Ugolin qu’elle sait amoureux de lui. Après c’est pas le personnage le plus « mauvais » du récit si c’est ça que tu veux dire mais justement c’est à ce moment qu’on n’a pas dit plus mais c’est pas une blanche colombe pour autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.