Super Ciné Battle 115 : chercher l’attention avec les dents

Episode 115 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

Retour aux années 70 ! Certains disent que c’est les meilleurs années et c’est bien de ça dont on va débattre. Attention, l’épisode est un peu plus court que d’habitude, c’était un rec surprise et Daniel s’est senti un peu mal au moment de l’enregistrement (putain de pollen !) mais là, tout devrait être rentré dans l’ordre. Surtout si cet épisode est là, ça veut dire que tout va bien.
N’hésitez pas ! On attend vos listes de TROIS films des années 1970, adressées par mail, toujours à supercinebattle (at) gmail (point) com. Un titre audacieux, une thématique marrante ou simplement un gag, tout peut nous intéresser. On aime le cinéma et on confronte nos avis.Les recommandations (vers 1h21 mn)

Stéphane : Bill Withers
Daniel : teaser d’un film dont on va reparler dans le prochain After Hate.

Les classements de tous les films cités dans cet épisode sont disponibles sur notre site. Attention, Spoilers !

Et pour participer au RPU (et bénéficier de super avantages tel que l’épisode en avance et des bonus:

Super Ciné Battle
Super Ciné Battle 115 : chercher l'attention avec les dents
/

5 réponses sur “Super Ciné Battle 115 : chercher l’attention avec les dents”

  1. Même un demi épisode rempli de digressions, ça passe tranquille!
    Merci à vous deux! De l’or pour les braves est un vrai film doudou et avec quelques niveaux de lecture (ceci expliquant cela).
    Votre remarque sur Alien, ça ne serait pas un peu de votre faute? Faire des listes avec un GROS morceau et deux faire-valoirs, ça exige du doigté et du timing…

    Merci encore pour vos marbreries!

    1. Par rapport à la traduction de Mad Magazine dans l’arme fatale 3 il me semble qu’en VF ça devient « Fluide glacial » et pas le journal de Mickey.

  2. Pourquoi ne jamais citer ni rendre hommage à Franklin J. Schafner (Patton, La planète des singes, Le seigneur de la guerre, Papillon …) ? Incroyable ! Je ne comprendrai jamais…Le réalisateur qui n’existait pas. On se demande comment tous ces chefs d’œuvre ont pu se faire..

  3. Toujours Rattrapage:
    J’adore Jo, je le trouve très réussi car il est assez court et dynamique, il n’a pas de temps mort et ne s’essouffle pas par rapport à d’autre comme le Grand Restaurant (dont seule la première demie heure est au top) Pouic Pouic (aussi d’une pièce de théâtre), clairement un top tier De funes pour moi.
    Et bordel, je crois quej’ai jamais vu De l’or pour les braves… ou alors enfant et je ne m’en souviens pas. Il faut que je corrige ça vite fait!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.