Super Ciné Battle 95 : la Nicolas Cage du cinéma français

Episode 95 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

Début de saison pour Super Ciné Battle ! On passe aux années 2000. Un épisode Bien long, bien disputé, pour la dernière ligne droite avant le début d’une toute nouvelle décennie.
N’hésitez pas, envoyez nous vos listes de TROIS films, adressées par mail, toujours à supercinebattle (at) gmail (point) com. Un titre audacieux, une thématique marrante ou simplement un gag, tout peut nous intéresser. . On aime le cinéma et on confronte nos avis.Les recommandations (vers 1h45 mn et quelques)

Stéphane : the Office
Daniel : Luigi’s Mansion

Les classements de tous les films cités dans cet épisode sont disponibles sur notre site. Attention, Spoilers !

Et pour participer au RPU (et bénéficier de super avantages tel que l’épisode en avance et des bonus)

Become a Patron!

12 réponses sur “Super Ciné Battle 95 : la Nicolas Cage du cinéma français”

  1. Oui oui oui!
    On se régale de plus en plus avec vous.
    Merci beaucoup. Vous êtes mon seul contact avec la France depuis que j’ai émigré au Japon.
    Merci énormément

  2. Bonsoir, désolé de remuer la spatule à gâteau dans la plaie les gars mais, QUID du prochain podcast de PAML ? Vous croyez vraiment qu’en faisant les morts vous allez y échapper ? Juin 2019 les gars ! 5 mois passés qu’on attend ! Alors, c’est quoi ? Une rébellion ? Une année sabbatique ? Un nervous breakdown ? Bon, allez ! Je suis sûr que vous nous préparez ça comme cadeau de noël… A moins… A moins que vous ayez décidé que, cette année encore, le père -noël sera une ordure ! Allez, bisous !

  3. Daniel qui confie avoir vécu des drames familiaux, on s’en serait douté vu qu’il parle à chaque épisode de son enfance ou ses parents ! Est-ce que le RPU est secrètement sa thérapie et Papa son psy ?
    (merci pour l’émission, road to the #100 !)

  4. J’ai adoré les films de Nicolas Bedos et encore davantage le dernier. Je le trouve hardi, innovent, plein de trouvailles pour raconter cette histoire à plusieurs niveaux. Un cri d’amour au cinéma. Je vous trouve bien injustes envers lui. Le personnage public m’inspiire peu mais le réalisateur et doagoliste est doué. Je suis triste pour vous que vous soyez passés à côté.

  5. je vous ai découvert depuis l’épisode 93. Du coup je commence depuis le début, déjà a l’épisode 10 que du bonheur. Mon trajet d’une heure au boulot jusqu’à Genève est devenu un plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.