Super Ciné Battle 79 : le snuff movie des animaux

Episode 79 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

Les émissions des années 80, nos années de coeur, continuent. Dans cet épisode, on évoque un continent trop peu évoqué du cinéma puis on passe à des films très musicaux.
N’hésitez pas, envoyez nous vos listes de TROIS films, adressées par mail, toujours à supercinebattle (at) gmail (point) com. Un titre audacieux, une thématique marrante ou simplement un gag, tout peut nous intéresser. Au micro, Daniel Andreyev (@kamuirobotics) et Stéphane Bouley (@GKPlugInBaby). On aime le cinéma et on confronte nos avis.
Les recommandations (vers 1h51mn et quelques)

Stéphane : le film US (l’enregistrement a eu lieu avant l’épisode 80 d’After Hate consacré au film) et le remake de Suspiria.
Daniel : Le livre Les huit montagnes de Paolo Cognetti

Les classements de tous les films cités dans cet épisode sont disponibles sur notre site. Attention, Spoilers !

13 réponses sur “Super Ciné Battle 79 : le snuff movie des animaux”

  1. Quand j’ai aperçu le titre, je me suis rué sur wikipédia avec un vif espoir. Mais non, il a fallu me rendre à l’évidence: Kiss contre les fantômes, c’est dans les années 70

  2. Super épisode, et je ne dis pas ça parce que vous avez encore choisi une de mes listes.

    J’ai justement regardé Roar récemment, et je ne sais pas si j’ai vu une version censurée ou pas, mais il n’y avait pas de passage sanglant en fait. On voit Noel Marshall se faire un peu arracher la main, lorsqu’un lion un peu joueur lui saute sur le dos (!), mais par exemple il ne me semble pas qu’on voit le fameux plan de Mélanie Griffith avec le visage en sang.

    Tpii Hedren avait été blessé aussi.

    Sinon je suis d’accord avec vous sur ce film, au bout d’un moment, ne pouvant pas gérer les fauves, ils ont du baisser les bras côté scénar et ils ont juste tourné des séquences au pif. Ça rend le film un peu pénible à suivre.

    1. J’ai effectivement vraiment l’impression que vous n’avez pas vu le film mais seulement sa bande annonce et son affiche vu la façon dont vous en parlez. Le côté film choc correspond purement au marketing du film et pas du tout à son contenu qui est un film ma foi assez familial au final.

      Oui il y a un peu de tension quand la famille de Noel Marshall débarque et tombe sur les lions mais le film parle surtout de la famille qui défend ses lions contre les braconniers avec beaucoup de moment de « tendresse » avec les fauves.

      Et les lions/tigres du film n’ont pas été réquisitionnés pour les besoins du tournage, c’est le film qui a été tourné dans le refuge qui a été ouvert par Noel Marshall pour les recueillir et protéger. Le film a d’ailleurs été tourné en grande partie pour soutenir le projet et le rendre un peu « viable ». Le débat reste ouvert quant à savoir si c’est la meilleure façon de faire pour protéger ces espèces mais l’intention est noble.

      Le mec aime vraiment ses bêtes et ses bêtes l’aiment et ça sent dans le film. Du coup oui ces animaux sont domestiqués mais pas dressés. Oui il y’a eu des accidents, c’est inévitable vu les bestioles mais si les bêtes étaient vraiment sauvages, on compterait les morts pas les blessés (légers pour la plupart). Mon chat aussi met des coups de patte aussi parfois, ça donne juste pas le même résultat quand ça arrive.

      Bref c’est effectivement pas un très bon film mais c’est fascinant non pas pour le coté film dangereux je trouve, mais pour le coté : oui un être humain peut évoluer parmi des fauves domestiqués comme des gros chats. Ce qu’on voit dans le film avec Noel Marshall et ses animaux, ça reste de l’authentique amitié homme/animal comme j’en ai jamais vu ailleurs avec des bêtes « sauvages » en aussi grand nombre. Voir des tigres venir faire un câlin comme des gros chats dans le lit des parents à la fin du film, c’est quand même incroyable.

      1. Les souvenirs sont lointains sur tout ce qui est scénario, je me rappelle surtout que c’était décousu et un peu poussif, jamais trouvé l’envie de le revoir. Je crois justement me souvenir qu’on parle surtout de l’aura, de la façon dont il se faisait une réputation « sous le manteau » car c’est vraiment le truc le plus intéressant à en retenir. Après concernant les intentions nobles ça fait parti de la naïveté globale avec laquelle ils ont abordé ce tournage.

  3. Content de retrouver le rythme bimensuel 🙂

    Mais… à quand le retour de Parle à mon Bay ?
    J’ai regardé Tr4 exprès, j’espère ne pas avoir souffert pour rien !!
    Bisous marbrés

  4. « Amadéus », quel film extraordinaire qui n’a pas pris une ride malgré les années. F. Murray Abraham bien sûr mais aussi Tom Hulce, grandiose, qui n’a pas fait long feu sauf qu’il a également joué dans un film moindre mais néanmoins largement sous-estimé quand même « Portrait craché d’une famille modèle » de Ron Howard si je ne m’abuse, avec Jason Robards notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.