Episode 75 : devoirs de vacances 1

Episode 75 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

C’est la première fois qu’on fait un épisode uniquement consacré aux « devoirs de vacances ». On reprend les films qu’on a pas vu et on les classe et il y en avait assez pour largement faire un épisode entier.
NOTE IMPORTANTE : pour une raison inconnue, on a perdu 2 mn d’enregistrement. Par la magie du montage, ça devrait passer plus ou moins inaperçu mais on s’excuse quand même. On reviendra sur le passage
Pendant ce temps, les vannes des années 80 sont ouvertes et on attend vos listes.
Envoyez nous vos listes de TROIS films, adressées par mail, toujours à supercinebattle (at) gmail (point) com. Un titre intéressant, une thématique audacieuse ou simplement un gag, on est contre rien du tout. Au micro, Daniel Andreyev (@kamuirobotics) et Stéphane Bouley (@GKPlugInBaby). On aime le cinéma et on confronte nos avis. 
Les recommandations (vers 1h47mn et quelques)

Stéphane : Spider-Man sur PS4
Daniel : The ballad of Buster Scruggs

Les classements de tous les films cités dans cet épisode sont disponibles sur notre site. Attention, Spoilers !

16 réponses sur “Episode 75 : devoirs de vacances 1”

  1. Personnellement, je pense que vous devriez peut-être songer à essayer les années cinquante. Peut-être timidement mais je suis certain qu’il y a un public pour ça. Ne fût-ce que pour savoir sur quels films se concentrer…À vous de voir…

  2. Hors sujet mais une question me taraude depuis bien trop longtemps : ça veut dire quoi « brochette-fromage » ? Je crois pas que vous ayez jamais donné lors d’un épisode votre définition du truc.

    Sinon pour réagir à l’idée de Thierry sur les années 50, je laisse ici une idée folle : en août faites un épisode sur les années 20, puis montez décennie par décennie jusqu’à arriver, pour le nouvel an… Aux années 2010 bien sûr 🙂

    1. C’est amusant que tu poses cette question car moi non plus je n’avais jamais entendu cette expression qui semble venir uniquement de chez Gamekult. En attendant la réponse officielle voici mon interprétation personnelle: C’est quand des occidentaux essaie de se la jouer japonais, mais de manière kitsch et caricaturale. Un peu comme quand les américains croient que tous les français se balade avec un béret et une baguette.

      1. C’est un peu l’esprit mais ça va encore plus loin que ça en fait c’est le fait de voir les « Brochette-fromages » dans tous les restos japonais, t’as toujours des menus qui en propose alors que ça n’a rien de japonais. c’est plus que de la caricature c’est une idée préconçue qui est fait est fausse.

        Le béret et la baguette c’est un cliché, personne ne le porte ni rien mais, à minima, c’est français à la base. La brochette-fromage est une pure invention d’occidentaux « pour faire comme les japonais »

        1. Ah oui bien vu Jlem, la ça a bien l’air d’être un concept né chez Gamekult !

          Merci Stéphane pour la définition officielle 😉 J’en conclus que la brochette-fromage qui se mange, c’est un peu le nanar de nos restos japonais.

  3. Je viens de revoir Panic Room. Je me rappelais que la gamine était malade et avais besoin de médocs mais je ne me rappelais pas que c’était le diabète. Je suis devenu diabétique de type 1 depuis et je dois dire que la maladie est bien rendu dans ce film (à part la montre pour lire la glycémie en 2002…, je veux bien la même en 2019). Je ne sais pas si j’aurai autant apprécié de revoir ce film si je n’étais pas diabétique.

  4. J’adore Southern Comfort (sans retour). Un putain de grand film. J’ai fait des kilomètres à l’époque pour le voir (pas distribué partout).

  5. Je suis très intéressé par the duelist, et faudrait que je revoie panic room parce que le peu de souvenirs que j’ai du film m’ont pas permis d’apprécier vos commentaires.

    Mais le highlight de cet épisode c’est indubitablement l’annonce du supernicolascagebattle! :p

  6. C’est intéressant sur Un secret parce qu’a priori, Claude Miller assez bon directeur d’acteurs pour faire bien jouer Patrick Bruel et Cecile de France, bon, pas illogique. Mais piètre mise en scène ? Pourquoi ? Dejà son cancer ? Problème de production ?

  7. Je réécoutais l’épisode 6 pour le passage sur « A la poursuite du diamant vert », et dans la même liste vous aviez botté en touche « La forêt d’émeraude », allez-vous l’ajouter aux devoirs de vacances ? J’aimerai bien entendre votre avis dessus

  8. Je me rappelle de la réaction indignée de Stéphane quand Daniel a balancé « Vengeance » comme premier film de Johnny To.
    De la même manière, et sauf erreur de ma part, vous avez commencé Fincher par Alien 3, puis The Game, puis Panic Room.
    Alien 3 est un de mes pêchés mignons mais, quand même, vous avez pas tapé dans les meilleurs pour commencer ! (même si ça ne veut pas dire que tous les autres sont forcément géniaux hein)

    1. Ouais mais t’as quand même bien plus à dire dans Alien 3 que Vengeance et puis Fincher, globalement les gens connaissent alors que To je pense que tu auras un côté « premier contact » pour beaucoup de gens qui risque de faire bizarre avec Vengeance.

      1. Oui oui, je suis d’accord, Alien 3 est même un film passionnant dans sa conception et tout le merdier en interne.
        Je trouvais juste amusant de relever que les trois premiers Fincher que vous avez traités ne sont… pas les meilleurs… on va dire…
        (Presque les 3 moins bons. Presque.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.