Super Président de la Vème Battle

Ca y est. On a gravé dans le marbre les présidents de la Vème République.

Ça a commencé comme une blague, c’est désormais une réalité, pour cette fin d’année, nous avons classé tous les présidents de la Vème République. Retour d’une émission classique la semaine prochaine. Et n’oubliez pas, la politique, finalement, c’est du cinéma sans la caméra. Et encore.
Au micro, Daniel Andreyev (@kamuirobotics) et Stéphane Bouley (@GKPlugInBaby) ainsi que Benjamin François (@kwyxz). D’habitude, on aime le cinéma et on confronte nos avis. 
Les recommandations (vers 2h14mn et quelques)

Stéphane : L’oeuvre de de Funès (et par exemple le Grand Restaurant)
Kwyxz : Les vidéos youtube du parti de la loi naturelle.
Daniel : Le livre « L’agenda secret de Jacques Chirac des Guignols de l’info et la BD « Indélébiles » de Luz.

14 réponses sur “Super Président de la Vème Battle”

  1. Très heureux de voir que la personne qui a remis la France dans l’OTAN est derrière le gars qui voulait jamais que la France soit dans l’OTAN.

    (J’ai le même classement, y compris le classement du « Jospin aurait été numéro 1 easy »)

    Et pour Alain Poher, quitte à dire un truc génial sur lui, c’est quand même le mec qui s’était présenté en 1969 en mode « non mais je me présente par défaut, j’ai pas vraiment envie de me présenter, je le fais que parce que tout le monde veut que je le sois », qui a même été favori, mais que Pompidou a défoncé comme jamais parce que au bout d’un moment les français en avait marre de voir Poher être candidat sans vraiment l’assumer.

    Excellente campagne, donc.

  2. Sur la partie Hollande, c’est assez symptomatique : vous avez complètement zappé les années Ayrault. En 2 ans, à part le CICE et faire chier Depardieu, les mecs ont rien fait de mémorable (en bien ou en mal).

    Sur Sarkozy, rappel que dans son programme, il voulait booster la croissance (on ne parlait pas encore de relance) en faisant comme Bush aux USA : favoriser l’endettement pour consommer. Je me souviens de la diffusion d’un meeting sur iTélé où le mec disait en gros « Endettez-vous » et la foule rugissait de plaisir. Heureusement que la crise est arrivée en 2008 et pas 2010.
    A sa décharge, il était président de l’Europe quand la Russie a envoyé des chars en Géorgie et à ce moment-là, j’étais bien content que Ségolène Royal ne soit pas présidente.

  3. Dites les gars , premièrement , comment fait on pour donner une somme au patreon sans prendre d’abonnement ?
    je précise que ce n’est clairement pas pour ce genre d’épisode que j’ai envie de donner , mais bon , j’avais prévu de le faire en tout les cas pour la fin de l’année , sachant que quand vous parlez de cinéma , c’est en général un vrai plaisir .

      1. Ah non mais c’est avec grand plaisir . T’imagines pas le nombre de films que j’ai découvert ou re-découvert grâce à vous . Je me suis même remis à acheté des dvd , chose que je ne faisais plus . Et même ,c’est avec vous que j’ai découvert l’univers des podcasts , donc merci a vous tous .
        En ce qui concerne cet épisode par contre , j’ai l’impression que vous avez politisé votre podcast et en ce qui me concerne , j’ai totalement arrêté les médias parce que justement , j’en avais ,entre autre , assez d’entendre des gens me dire quoi penser . Je sais que , dis comme ça , ça fait mec « d’extrême droite » qui en a marre des « gaucho » mais ce n’est même pas le cas. Je n’ai même plus de point de vue en fait , ou du moins il est très limité . Mais par contre , j’ai toujours une sainte horreur de recevoir des leçons politiques , surtout que justement , votre podcast ne l’est pas vraiment à la base . Si on écoute « le masque et la plume  » , on saura a quoi s’en tenir vu que c’est une émission sur une radio orienté à gauche ; mais justement ce n’est pas ce que je cherche en écoutant un podcast indépendant qui parle de cinéma . J’avais déjà compris les convictions de Stéphane et elles ne me gêne pas vu qu’elles sont distribuées a dose homéopathiques . Mais là, j’ai la sensation que c’était une « émission orienté » , et , par conséquent , ça m’a gêné . Cela dit loin de moi l’idée de vous en tenir rigueur (et puis,bon, c’est votre émission,vous faite quand même bien ce que vous voulez) , je continuerai à vous écouter religieusement tout les 15 jours et a faire votre pub à ma clientèles et à mes amis . Mais j’ai eu envie de vous exprimer mon ressenti . Vous l’aurez compris :aucune hate de ma part , juste un point de vue . Je vous embrasse et vous souhaite de bien bonnes fêtes .

        1. je pense que de toute façon notre point de vue a toujours été clair et qu’on n’a jamais exclu la politique de nos émissions car, de toute façon, tout est politique d’une façon ou d’une autre. Après, oui, sur un sujet comme les présidents c’est forcément le coeur du sujet mais comme on balance sans arrêt des blagues sur Wauquiez ou Sarkozy on peut pas dire qu’on soit incohérents. Surtout que certains films ont parfois été gravés sur ce type de critère-là « ces choses que je/nous n’arrivons pas à accepter sur le plan moral et/ou politique ».

          Je (et je pense que c’est pareil pour les deux attardés qui m’accompagnent) pense que la création neutre n’existe pas, jamais (le Cinéma de Michael Bay est par exemple ultra politisé en réalité) et que prétendre le contraire relève soit de l’hypocrisie soit du mensonge et que c’est pour ça que nous avons toujours assumé nos convictions sans en faire le sujet principal. Je suis par exemple sidéré par les gens sur Twitter qui se révoltent quand un acteur/réalisateur connu s’exprime politiquement en lui demandant « I want art, not politics » ces gens-là n’ont rien compris amha.
          Mais autant nous sommes libres de faire ce qu’on veut avec nos émission autant tu es libre de ne pas écouté quand tu ne veux pas, comme tu l’as fait là. Et, à mon sens, la vraie différence est là : dans le fait qu’on reconnaisse tous qu’au bout du compte il y a la liberté de faire autre chose à la place et qu’il faut en profiter. Et puis on adore certains films ouvertement de droite : L’épreuve de Force pour n’en citer qu’un, l’important est de reconnaître sa nature et le fait qu’ici ça ne nous gêne pas… tout comme on reconnaît une vraie affection pour Chirac, alors que bon, c’est Chirac quoi. C’est un prisme important mais parfois on s’en fout aussi, la clé est aussi là : ce n’est pas forcément le prisme primordial et donc on n’analyse pas toujours sous cet angle, selon le contenu d’un film on l’utilise ou pas. Ceux qui n’analyse que par là c’est parfois pas pas très intéressant mais ceux qui ne l’utilisent jamais c’est peut-être encore pire. Ne plus avoir d’avis est une forme de conscience politique aussi.
          C’est pour ça que nous ne nous plierons jamais à cette fausse idée de neutralité (comme le font beaucoup de Youtubeur avec pour finalité de vendre un produit indirectement, paie ta neutralité) pour essayer de combler tout le monde parce que, surprise, ça n’arrivera jamais.

          Joyeuses fêtes à toi. Je ne dis pas joyeux Noël parce que c’est antirévolutionnaire.

          1. J’apprécie que tu prennes le temps de répondre autant que ton résonnement qui, comme tu l’as souligné , est tout a fait cohérent . Dans ce que tu dis ,il y’a quand même matière à débat (du moins ,je pense) mais vous comme moi n’allons pas nous étaler sur la toile , on a tous autre chose a faire , et en plus, je préfère vous entendre débattre sur le cinéma 😉 .Et en plus ,je conçois que êtes bien libre de faire ce que vous voulez .
            Et si je te rejoins sur le fait de l’impossibilité de plaire a tout le monde , je trouve juste inutile de pratiquement volontairement décevoir des gens qui vous aime, vous admire (voir vous adules ) et aiment vous écouter … juste pour de la « politique » .
            Mais je suis d’accord avec toi sur le fait qu’on ne peut pas faire toujours semblant ,d’autant que vous avez l’air entier tout les 3 , et crois moi , j’apprécie vos analyses politiques lorsque vous parlez de certains films qui s’y prête ;probablement parce qu’on reste dans le cinéma et que j’essaye tant bien que mal d’échapper a la politique , non seulement parce que je n’y crois plus mais aussi parce que j’estime qu’aucun d’entre nous ne possède la vérité ou le savoir , ce sont à mon sens des sphères trop hautes pour nous ( ce n’est que mon point de vue mais ça te permet de situé le personnage) Au passage , j’ai une famille de profs (père , mère, frangin,grands parents,oncle …) , alors crois moi , je comprends ton idéologie ,et j’en approuve une partie .
            Encore merci de m’avoir répondu ;vu que rien ne vous y oblige , vous ne méprisez pas vos auditeurs . Et n’étant pas franchement un révolutionnaire(bien que l’idée m’ai amusé 🙂 , je te souhaite un joyeux noël et bon courage dans ta lutte acharnée face a la dictature cinéfiste (j’ai trouvé que ça..!) de notre très cher Daniel .

          2. Joyeux Noël à toi ! (ma phrase sur l’antirévolutionnaire n’était qu’une boutade 😀 )

  4. J’ai écouté avec grande attention, plusieurs commentaires mis sur la page Facebook que je reporte ici !

    Poher, c’était vraiment un intérim effectivement mais il agit totalement en président sauf qu’il n’a pas le droit d’employer l’article 12 (dissolution de l’assemblée) et l’article 16 de le constitution (pleins pouvoirs).

    Chirac pas élu pour son programme en 2002 mais il nomme un gouvernement 100% de droite…

    J’ai adoré le générique de fin. Ça faisait longtemps que je n’avais pas entendu la chanson « Chirac président » de la campagne de 81. Elle a vraiment des vertus musicalement

    Sinon comme recommandation, il y a Dans la peau de Jacques Chirac de Karl Zéro. Sinon j’aime beaucoup les entretiens de Mitterrand avec Elkabach.

    Après, sentez vous libre de parler politique, j’adore ça. Sarko en fond de classement, j’ai rien contre. J’ai été étonné de voir De Gaulle si bas mais j’avoue, la Françafrique. Après Hollande mérite d’être devant VGE, je suis désolé. Mais bon, quand des gens d’extrême gauche font le classement… Zéro casserole le mec quand même, c’est un exploit. Après, tonton en tête, je ne peux que valider, en oubliant son passé Vichyste et le fait qu’il entretienne sa famille adultérine aux frais de la princesse. Chirac deuxième alors que c’est le seul ancien président condamné au pénal (vous auriez pu le préciser dans l’émission), c’est pas mal. Mais bon, une vraie affection pour sa marionnette aux guignols.

    Je vois une petite contradiction dans le fait de beaucoup aimer Jospin et de ne pas beaucoup aimer Hollande alors qu’au fond, ils se ressemblent beaucoup. Surtout que Lolo n’est pas un saint. Le quinquennat, c’est lui, l’inversion du calendrier, c’est lui. Il pensait que c’était une très bonne idée à l’époque, on a tous pensé que la cohabitation, c’était pas bien, et pourtant…

    En tout cas, je me suis bien marré ! Joyeux Noël les gars !

  5. J’adore votre podcast, mais celui ci je vais m’en passer. Autant en ce qui concerne le cinéma j’apprécie votre expertise, autant quand vous parlez politique, je tique.

  6. Chirac est totalement le Over the Top du classement mais du coup il devrait être pile au milieu. Parce qu’il est drôle (exprès) mais son bilan politique est totalement vide. Il a fait quoi en 45 ans de politique ?

    Giscard c’est peut-être celui qui a le plus accompagné la libéralisation des moeurs (parce qu’il fallait le briser le carcan ante-68) et Mitterrand celui qui a le plus libéralisé tout court (y’a des trucs qui s’appellent l’autorisation administrative de licenciement ou le contrôle des prix que vous connaissez pas forcément).
    Mitterrand c’était un Cagoulard d’extrême droite pro Algérie française et j’ai toujours considéré que c’était une imposture et que le truc le plus à gauche chez lui c’est sa femme. C’était un monarchiste légitimiste dans l’âme: seul maître à bord après dieu. Pas étonnant qu’il ait protégé Tapie.

    Après, sur De Gaulle, il y a beaucoup de choses dites qui sont mal comprises ou plus complexes que ça mais on ne reviendra pas dessus pour rester légers. On dira juste que c’était quelqu’un de rigide, très cassant, autoritaire, mais pas un dictateur. Et il n’a pas été un dictateur parce qu’il était trop orgueilleux pour ça.
    Il ne supportait pas l’idée qu’on puisse envisager qu’il ne fût pas indispensable, et quand ça arrivait, il se barrait jusqu’à ce qu’on le supplie de revenir. Ce qui a marché jusqu’en 69.

    Pour le meilleur, il y aurait donc match entre Giscard et Tonton mais le second a tellement vrillé son second mandat avec les affaires et la maladie que pour moi il passe derrière VGE.

    Et Sarko à part d’avoir trahi Kadhafi je lui sauve un truc de son mandat: la QPC qui permet de revenir à tout moment sur les lois qui ne respectent pas les règles fondamentales. C’est tout.

Répondre à Andrea Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.