Episode 11 : Rêve érotique de vampires

Episode 11 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

L’épisode 11 fait la part belle aux vampires, genre redevenu roi dans les années 90. On parle aussi du carnage d’une des meilleures trilogies du cinéma (devinez laquelle) ainsi qu’une des meilleures comédies françaises des 90’s. Vous SAVEZ de qui on parle. Une seule chose à faire: foncez écouter l’épisode.

Comme d’habitude, pour participer, il faut nous adresser une liste de TROIS films de 1990 à 1999 par mail qui est supercinebattle (at) gmail (point) com. Un conseil pour se faire remarquer: une liste originale, au moins avec quelques titres qui sort du lot et un titre alléchant et marrant, c’est top. On a plein de listes en stock mais parfois, en nous écoutant, on fait des winks, des appels discrets sur des sujets qu’on aimerait bien couvrir. Soyez attentifs ! Merci pour votre soutien et votre enthousiasme, et merci aussi pour tous vos gentils mots. Que de remerciements !

Au micro, Daniel Andreyev (@kamuirobotics) et Stéphane Bouley (@GKPlugInBaby). On aime le cinéma et on confronte nos avis.

Les recommandations (1h21mn)
Stéphane : La série The night of
Daniel : Le film Victoria et le podcast I Was There Too

Le classement de tous les films cités à ce jour est disponible ici. Attention, Spoilers !

Bonne écoute.
(enregistré le 20 septembre)

cadeau bonus: La critique de Star Wars: Episode 1 – The Phantom Menace par les génies de Redlettermedia et l’article du Tokyo Game Show 2016 par Daniel

36 réponses sur “Episode 11 : Rêve érotique de vampires”

  1. Je n’ai pas encore écouté mais je vais le faire de ce pas (je me suis enchaîné tous vos pods en un week-end, on en devient accro !! * 3 *) mais AVANT, j’ai une question cruciale !! C’est quoi ce son de malade en ending ?? N’ayant pas suivi l’affaire de l’arrêt du son de Nujabe, je suis à la recherche du titre !! Elle est envoutante !!

  2. Salut à tous! Je me permets de prendre la défense de Natalie Portman, qui est à mon avis une bonne actrice. Elle même a avoué récemment que sa prestation dans la prélogie est le pire échec de sa carrière. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18655807.html . Au passage Daniel, n’exagère pas, elle n’avait pas la trentaine lors du tournage de l’épisode 1 mais 16 ans (née en 1981 et le tournage ayant eu lieu mi-1997). Vivement le prochain épisode.

  3. Ce drôle de moment où tu viens de remater Interview with the Vampire, et tu te dis : « vas-y faut que j’envoie ça avec From Dusk till Dawn et Vampires de Carpenter à Super Ciné Battle, je l’appelerai « Au pieu ! Une liste avec du mordant ».
    Et bim! Nouvel épisode avec pile ces films là… Maboule !
    Un jour j’aurai des idées originales.

    Comme tous les lundi en 8, le petit plaisir dans la Shonan-shinjuku de retour du taf (je sais que Kamui kiffe savoir où on l’écoute).
    A la prochaine !

  4. Salut Kamui, Salut Papa

    Mon avis, vu de mon nombril, de certains films énoncés.

    Quand Carpenter sort « Vampires », c’était une bouffé d’oxygène d’un univers, d’un thème tiré jusqu’à la corde par Hollywood.
    Un peu comme l’est « Dernier train pour Busan » avec l’univers des zombies.

    Pour Waterworld, ce texte de Jim Carrey dans « The cable guy » résume l’effet qu’il a eu pour moi :
    « Dry land is not a myth. I’ve seen it. Kevin Costner. Waterworld. I don’t know what the big fuss is about. I saw that movie nine times. It rules! »

    Concernant SW Episode 1, Jorge Lucas a Willowisé Star Wars.
    Il a tellement voulu faire un film pour les enfants des années 90, qu’il a écoeuré les enfants des années fin 70, années 80.
    Les spin off sur les Ewoks auraient dû nous avertir du piège autocrate de Lucas sur la licence Star Wars.
    Mais la scène de course de Pod, sauve ce film à mes yeux (quel son des moteurs ! ), en même temps Lucas est fan de sport mécanique.
    Et pour moi, les 3 premiers épisodes de SW sont seulement crédibles pour conter les phases de la vie Jedi d’Obiwan.
    Et je suis d’accord avec vous, l’origin story de Darth Vador, on s’en fiche.
    Il y a un texte dans Clerks 2 qui résume l’histoire d’Anakin dans ces 3 premiers SW (écrit par Kevin Smith pourtant fan de la licence SW) :
    https://youtu.be/AxAEo3CWeq8

  5. Salut les gars . Déja , merci , j’ai esquissé un immense sourire quand ma liste est passée ; Ca fait son petit effet 😉
    A propos de Vampire ,je voulais a nouveau vous conseillez a tous, auditeurs compris , le livre qui s’intitule « le livre sans nom » ainsi que ses trois suites ; j’en ai deja parlé dans un commentaire précédent mais au cas ou il soit passé inaperçue ,j’en remet une couche : pour tout les amateurs de Robert Rodriguez, Tarantino,et Vampires en tout genre , ‘est a lire ABSOLUMENT ! c’est bourré d’humour noir , de punshlines, de violences, de réferences cinématiques…… bref , c’est un bijou , et c’est MA RECO 😉

    1. Vu que c’est recommandé par un auditeur de Supercinébattle, je prends les yeux fermés.

      Ce sera mon prochain livre de chevet….

  6. Salut les loulous !

    Tellement d’accord avec vous, Stars Wars c’est tellement mauvais, un cinéma que je déteste. Tellement facile, tellement débile. Stars Wars c’est devenu un produit de consommation, c’est le Monsanto du cinéma…
    Produire un film uniquement pour le merchandising !

    Troll ON
    Tellement mieux la ligne verte bordel !
    Troll OFF
    Je vous kiffe ! À plus au prochain épisode !

  7. Merci pour ce nouveau SCB les gars!

    « La cité de la peur est un GRAND film francais »…Daniel – 26 septembre 2016

    Si un jour cette « verité » s’incarne en quelque chose de physique comme « Gozer » en « bibendum chamallow » , je serais le premier face à elle + pack de proton sur le dos pour lui tirer dans la brosse ou la guimauve.

    Sinon,passionnant de vous entendre parler du Dracula de Coppola.

  8. enorme ps: la ligne verte est passée hier soir à la tv….et de penser devant la belle realisation (tout de meme) et pas mal d’autres points positifs (les acteurs,les rebondissements,la fidelité au roman que j’ai lu à l’epoque et que j’ai toujours trouvé assez bon) que Daniel a quand meme été beaucoup trop dur de ramener ca a un « mimi Mathy like show » de tf1.Meme si c’est loin d’etre mon film preferé (il est long) je regrette que Papa ne l’ait pas defendu un peu plus face a un Daniel avide de son sang (un presage au theme du vampirisme? :p )…Je trouve Philadephia bien plus tire larme (le passage avec les enfants à la fin pour bien nous « buvardiser » nos dernieres gouttelettes d’eau salées si il en restait) ….et puis y a un truc qui me derange dans Philadelphia et dont vous n’avez pas parlé,vous relèverez ou pas, c’est qu’il aurait été intéressant de montrer,justement pour casser le mythe du « sida = homo », de voir là un couple hetero face a cette maladie.Meme si touchant et badant bien sur,j’ai pas un coeur de pierre,je trouve que Philadephia est juste un drama pas tres courageux là où la ligne verte est un film fantastique + un drama de qualitayyyyy!

    1. Je ne l’ai pas défendu car j’en ai, honnêtement, un peu rien à battre. Je trouve la réputation du film largement usurpée alors quitte à me battre, autant que ça soit sur des combats qui en valent la peine donc je m’économise en attendant.

      1. Ne pas défendre un film qui traîte du racisme, de la peine de mort c’est moche même si le film est mauvais…

        Merci Cédric pour tes propos !

        1. Traiter d’un sujet soit, mais bien le traiter c’est mieux. Le fait qu’un film aborde un sujet ne suffit pas à le rendre pertinent/intéressant/regardable/rayerlamentioninutile

          1. Oui je suis d’accord mais il défend des valeurs ( et c’est pour moi le plus important)

            Donnez moi les valeurs que pronne Wwo ? Que dalle…
            Et pour répondre à Daniel Oui il faut le voir le film dans les yeux d’un enfant…
            C’est niai, c’est guimauve. c’est aussi fait exprès.

          2. La valeur Will Smith ? 😀

            Blague à part je n’aime pas l’argument « il prône des valeurs donc c’est bien » principalement parce que tu peux tout y projeter et même son contraire et que les valeurs bah… c’est très fluctuant comme notion. Les dieux du stade aussi défend des valeurs 😉

    2. La niaiserie, la guimauve et le révisionnisme de la mise en scène me brulent les yeux à chaque fois que je croise ce film horrible, que je hais du plus profond de mon âme.

      Maintenant, Philadelphia, superbement réalisé, photo de folie pour un film plutôt judiciaire, qui a mis en exergue un problème humain, un problème de santé international vs la réincarnation de Jésus Christ, ses bons sentiments, un mec, il ne faut pas l’oublier, qui n’accomplit RIEN, un death row avec un noir et c’est tout dans un état rongé par le racisme et, au final où tous les gentils gagnent par le truchement du bon dieu, mon choix est fait. Si en plus on le remet dans le contexte l’importance de Phily, y’a pas photo. Ah oui, aussi cette manie du cinéma US de nous vendre des handicapés comme témoin de leur temps, comme l’innocence même. pouah.
      Et je n’ai rien contre les tires larmes. On aura l’occasion de reparler de tous ces problèmes dans un prochain épisode, promis.

      1. J’ai l’impression Daniel,et c’est peut-être qu’une impression alors je te presente d’avance mes excuses si je suis à coté de la plaque,que tu as un probleme avec les religions….c’est un probleme en France dont on parle peu aujourd’hui selon moi qui suis agnostique (ex athée intolérant biberonné canal+) ,je precise,ce laicisme agressif aka « la nouvelle religion d’état » autorisée et encouragée.

        Il me semble que ce que tu hais (et il s’agit bien de haine puisque ca fait deux fois que tu l’evoques) par dessus tout dans ce film c’est d’y sentir quelques gouttes (ok environs 200ml pour 2l 😀 ) christiques avant tout…me trompe-je?

        Si je les ai mis en parallèle,surement maladroitement, c’est que je trouve que « La ligne verte »,tout en restant une oeuvre de fiction fantastique, distille l’importance de la vie et de ses actes bien plus subtilement que « Philadelphia » ultra ancré dans notre realité qui te fait une leçon sociomedicale 10 ans trop tard (93 c’est tard) comme un dechavanne te repetant inlassablement,à la meme epoque, dans « coucou c’est nous » « sorteeeeeez couveeeert » alors qu’on savait dejà tous dans quel panier on se trouvait puisque matraquage audiovisuel de chaque instant à cette periode.

        Je trouve que Philadelphia participe (et je ne juge pas des bienfaits ou non de celà,on peut en effet penser que c’est un film d’utilité publique legitime et qu’il a servi à éveiller les consciences) à ce mouvement plus que d’etre une oeuvre cinematographique à part entiere qui de par ses qualités traverserait le temps et les ages en conservant de sa superbe.
        En fait, pour etre clair et en terminer sur ce film,je trouve qu’aujourd’hui,il n’a plus beaucoup d’interet et plus le temps passera,moins il en aura surtout si un jour on arrive a trouver une solution definitive contre le sida.
        ouf!

        La ligne verte pour conclure! (ENFIN!)

        Tu caricatures « la ligne verte » en disant que tout se termine bien,on est pourtant loin de ca Daniel,la mort du black pour obéir au systeme alors qu’ils le savent innocent et « benefique » à la vie,les regrets,les remords,la peur de la mort qui n’arrive pas,la peur d’etre jugé pour acte de lacheté,les questionnements face a cette situation,le sentiment d’etre puni d’avoir laissé faire,d’estimer payer le prix d’une faute…c’est aussi la separation de l’equipe quasi « familiale » du film et de ce qu’il en reste,cette extreme solitude.N’oublie pas que le debut du film et donc sa fin,c’est avant tout celui d’un homme troublé,perdu, qui se met a pleurer.C’est franchement glauque meme si son lieu de fin de vie est beau,il est terriblement froid au couleur métallique legerement bleutée (là ou toute la partie centrale du film a des tons orangés et chauds) .Si il y a quelqu’un qui « gagne » à la fin la dedans,je veux bien que tu m’expliques où et quand ;).

        ….amen ( 😉 )

  9. Super content que ma liste passe (j’ai vomis ^^) et surtout aussi tôt, vu la tonne de listes que vous avez déjà.
    De plus, bien vu de commencer par Dracula pour ensuite dérouler tous les autres, que je pense être les principaux films de vampires de ces années là.
    Encore bravo à vous deux pour ce podcast 🙂

  10. Je me doutais bien que Star Wars Episode 1 passerait à la casserole, vu que c’est maintenant dans les mœurs de le considérer comme le vilain petit canard, mais j’arrive tout de même à l’aimer ce film. Peut-être suis-je à jamais conditionné par le fait que c’est le 1er opus de la saga que j’ai vu… pourtant à l’époque, en sortant de la salle je m’étais dit « Mouai c’est ça Star Wars ?! » et ensuite j’avais été plus marqué en découvrant la trilogie d’origine.

    Sauf qu’avec le recul, j’apprécie toujours l’originalité et le fantasque dont fait preuve la Menace Fantôme et ce malgré ses nombreuses maladresses. Sans oublier ses quelques moments de gloire, car la course de Pods ou la combat final ont une certaine classe ! D’ailleurs c’est effectivement une erreur d’avoir tué Dark Maul si vite, il aurait fallu le faire sortir vainqueur de ce 1er épisode et le développer comme un méchant majeur tout au long de la trilogie.

    Pour conclure, ce n’est pas l’épisode 7 et son réchauffé de chaque instant qui me fera changer d’avis, surtout avec son combat final entre ados à problèmes, dont je n’avais strictement rien à branler. Bref, ce dernier Star Wars est certainement plus proche de l’esprit des premiers films et caresse les fans dans le sens du poil, mais l’épisode 1 parvient encore à toucher mon âme d’enfant et ça suffit à mes yeux !

    PS : je n’ai jamais trouvé Jar Jar insupportable ! 🙂

    1. Dark Maul,le mec qui a moins de ligne de texte qu’Yvan Drago 😉 (il a 3 phrases,il me semble que Daniel avait dit qu’yvan en avait 6) …c’est un exploit quelques part!

  11. Je suis désolé mais la course de pods dans SW1 c’est mieux que tout American History X.

    Je pense que vous devriez enlever tout le film, juste garder la course de pods, et reclasser SW1 en fonction.

    Pour que ça soit devant American History X.

  12. Pour moi From dusk till dawn est un film à twist. Je l’ai vu sans savoir où je mettais les pieds, au début c’est un Pulp Fiction typique… Et puis il y a la dance de Salma et tout part en couilles ! Un des plus gros WTF possible quand on ne s’y attend pas une seule seconde (je ne connaissais pas Rodrigez non plus).

    Et comme tous les films à twist, c’est bien la première fois, voire la deuxième, mais après ça n’a plus d’intérêt. C’est pas dur de juger dans ces conditions ?

    D’ailleurs, juger Entretient avec un vampire juste après le Dracula de Coppola, c’est un peu injuste aussi.

    PS : On aurait du le voir venir que Star Wars 1 était nul, le moment où Jarjar se coince la langue dans le rayon est dans le trailer…

  13. Enfin la Cité de la Peur. :}
    Reste encore Fight Club et Big Lebowski là. è_è

    Au fait, vous avez si il y a un moyen de checker grosso modo les re-sorties en salle de vieux films?

    1. Non jen e sais pas mais si tu trouves je suis intéressé, je regarde les sorties sur Allociné pour voir un peu mais c’est pas du tout pratique ni mis en avant.

  14. Superbe émission comme d’hab’

    Grand fan de la première triologie Star Wars, je me permet mon petit avis sur l’épisode I.
    Je devais avoir 14 ans à l’époque et le film était sortie avant en Espagne où je venais d’eménager qu’en France. Je me souviens d’une conversation téléphonique avec un pote et lui avoir dit « non mais t’inquiète c’est pas aussi mauvais qu’on le craignait ».

    Le trailer avait en effet été une claque monstrueuse pour le gosse que j’étais. Et en sortant du ciné. J’avais ce gout d’innachevé. J’excusais alors le film en disant, On part sur de nouvelles bases… pourquoi pas? le 2 et3 seront géniaux c’est sur! Et bien non. Si j’ai acheté le DVD de l’épisode 1 dès sa sortie, (et je pense avoir plus regardé le making off que le film en soit) je n’ai pas revue les Ep II et III depuis le ciné tellement ça foutait tout en l’air et ça partait dans tous les sens.

    Je ne partage pas tout à fait l’avis de Daniel quand il dit que ces films pose Anakin en victime. C’est tout le contraire! Dans l’ep IV Ben Kenobi dit à Luke « l’homme de bien qu’était ton père blablabla »
    Le problème de cette trilogie, c’est qu’on ne le voit absolument pas cet homme de bien! Anakin est un pur connard, qu’on a envie de claque constament, et on tel qu’on le voit, on ne peut pas l0imaginer d’une autre façon que du côté obscur. On ne voit pas la tragédie d’un homme de bien qui bascule…

    Enfin bref… ces films sont horribles, je pourrais parlé pendant des heures sur tout ce qui ne va pas dans cette trilogie. Et les effets spéciaux font mals aux yeux aujourd’hui! Yoda dans l’épisode II c’est juste pas possible. Un autre petit point positif donc pour l’Ep I. C’est la dernière fois que Yoda est animé par Frank Oz et sa marionette. La fin de tout donc…

    1. Merci pour ce SCB, je crois que je vous écoute genre 3 minutes après que l’épisode soit dispo. Si c’est pas signe que j’aime ce que vous faites…

      Y’a un truc quand même qu’on doit louper dans la prélogie. Parce que les ados aiment beaucoup ces films. Par exemple: Grievous c’est même un méchant super apprecié par plein de jeunes!

      Alors oui concrètement c’est un perso naze qui vient de nulle part, avec une voix nulle, qui désacralise le jedi en collectionnant les sabres comme des trophées, fuit toutes les batailles, est un piètre commandant en chef – 95% de ses ordres sont de l’ordre de « Tuez-les! ». Mais en fait il est surtout là parce que Dooku n’est pas une opposition suffisante, qu’il a autre-chose à foutre que de commander des boites à boulons et qu’ils ont tué Maul comme des cons dans le premier.

      Comme le dit Daniel je crois, la prélogie marche pas mal si on la considère comme l’histoire d’Obi-Wan. On pourrait même remonter les 3 films sans les 2 méchants nuls, sans 90% de la présence d’Anakin adulte, avec Maul/Sidious en antagoniste principal et rite de passage, puis s’attarder sur les débuts de l’empire et la déconfiture totale du bouzin, avec Kenobi livré à lui-même. Ca serait bien. Ca ferait genre 90 minutes.

  15. Vivement les années 2000 pour cet escroc de Chritophe Gans !!

    Je préfère mater 40 fois Mario Bros et Cyborg que ses Pacte du Loup et La Belle et la Bête !
    Des étrons ultimes !!! Ò 3 Ó

    Heureusement que son projet Patlabor n’a pas vu le jour !e

  16. Salut à tous,

    Une introspection des meilleurs moments de la prélogie SW :
    – Les 20 premières minutes de l’EP3
    – La scène finale de l’EP2 avec le combat des clones faces aux séparatistes
    – L’idée de Camino et l’usine des clones
    – Le jeu de Go qui a permis à Darth Sidius de renverser la Republique Galactique en un Empire totalitaire

    Les incompréhensions :
    – Le Jedi à l’origine de la commande des clones,
    – Le pourquoi d’Anakin devenu Darth Vador
    – Anakin qui doit amener l’équilibre de la Force alors qu’il branle rien
    – l’origine des seigneurs Sith non décrite
    – Le pouvoir bidon de l’ordre Jedi sur cette civilisation de la Republique Galactique
    – La défaite et l’exil de Yoda
    – La mort de Padmée
    – A part le combat entre Darth Vador et Obiwan, aucun combat au sabre laser qui donne un effet Waouh ultime de l’art Jedi

    Concernant l’EP7
    La prise de vues pendant les combats aériens, c’était du grand art, ainsi que la désacralisation du « Millenium Condor » en le mettant dans des situations pas possibles.
    En même temps, JJ Abrams nous avait habitué à la même chose avec les scènes de l’Enterprise dans Star Trek 1 et 2

    A quand un numéro HS de SuperCineBattle sur la saga Star Wars, ciné et livres (même si l’on connait votre aversion) ?

  17. Yo les battleurs,

    The night of est dispo sur OCS en live + replay depuis le mois d’aout.
    très bonne série.@ plus et encore bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *