Episode 58 : les mulets du futur

Episode 58 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

C’est un SEASON FINALE donc gros épisode. Beaucoup de gros films gravés dans le marbre à jamais.
C’est aussi la fin des années 90. Pour l’instant. 
Pour le prochain  épisode on attend vos listes 60’s. On en parle durant l’épisode, allez-y franco, soyez original et marrant, on n’en fait qu’un épisode spécial, mais on veut du lourd. Beaucoup de gros classiques à venir.
Ces listes de TROIS films, vous nous les adressez par mail qui est supercinebattle (at) gmail (point) com. Un titre intéressant, une thématique audacieuse ou simplement un gag, on est contre rien du tout. Au micro, Daniel Andreyev (@kamuirobotics) et Stéphane Bouley (@GKPlugInBaby). On aime le cinéma et on confronte nos avis. 
Les recommandations (vers 2h et quelques)

Stéphane : A Ghost Story
Daniel : Mirai ma petite soeur (Mirai no Mirai) de Mamoru Hosoda, projeté à la quinzaine des réalisateurs et à Paris au Forum des images avant une sortie plus tard dans l’année. Et puis on reparle un peu de l’exposition Enfers et fantômes d’Asie, indispensable si vous aimez le cinéma asiatique.

Le classement de tous les films cités dans cet épisode est disponible ici. Attention, Spoilers !

Le livre Super Ciné Battle est dispo. Traquez-le chez votre libraire favori, le traquer sur des sites dédiés comme Paris Librairies si vous êtes parisien et sur les sites / grandes enseignes classiques (comme la Fnac). Merci à ceux qui l’on déjà acheté, ça nous touche beaucoup. on espère que vous kiffer. On adore quand vous nous envoyez des photos, chez vous, ou prises sur le lieu de ventes, entre Clint Eastwood et et l’autobio de Jeremstar.

Le Patreon du RPU, le Robotics Podcast Universe. Merci d’avance pour votre soutien.

Become a Patron!

17 réponses sur “Episode 58 : les mulets du futur”

  1. M… Mais ? Dans l’armée des 12 singes, il n’y a qu’une seule timeline ! Le tragique du film est justement qu’en essayant de modifier le temps, les protagonistes provoquent la catastrophe ! Pour moi, c’est même ce qui le rend supérieur à la plupart des films de voyage dans le temps : la ligne du temps est continue et immuable.

    1. Alors, oui mais quand on dit « Time line » c’est les différentes strates de temps dans ce cas, pas au sens univers parallèles (et puis ça tu ne le découvres qu’à la fin)

  2. Oh ben merde, ce retournement dans le classement, j’ai poussé un « oh shit » sur le transat de la piscine dans l’hotel espagnol dans lequel je me trouve. Avec un film que je ne connais en plus, j’attends donc la mise à jour du top pour partir à sa recherche.

    Un season final qui a tenu ses promesses, vivement la séance année 60’S qui s’annonce. Du bon taff les gars, continuez comme ça !

  3. Désolé Daniel, Max Pecas – les grands Max Pecas, s’entend – c’est les années 80…

    Final hyper émouvant quand même, j’ai été vraiment touché par ce twist.

    Par contre pour le CM du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, j’ai peur de casser mais je crains qu’il ait tout simplement googlé le nom de l’expo à la recherche de toutes les occurrences (histoire de voir si ça en cause sur les Nets) et simplement trouvé la page du site qui en parle vu qu’elle cite les reco ! Il a pas eu besoin d’écouter une seule seconde du podcast pour ça…

  4. Mon petit cœur saigne à chaque fois que vous évoquez L’impasse avec révérence alors que ce chef-d’œuvre ne sera même pas dans le top 20… qu’avez-vous fait pauvres fous !? Vous êtes un peu les Benny Blanco du RPU ! 🙂

    Pour le reste… bah je vais aller préco Hanna-Bi que je ne connaissais pas, depuis le temps que je réclame un successeur à The Blade ! D’ailleurs à l’époque du gravage de ce dernier j’avais du le DL, ne trouvant pas de version physique à prix raisonnable. Cette fois ci, la réédition du nouveau n°1 tombe à pic, Papa toujours sur les bons coups !

    Au passage j’ai découvert que pas mal de vieux films de Kurosawa sont réédités en DVD depuis mars 2018, avec notamment une offre de la Fnac, 5 titres pour 30€ ! Lesquels me conseillez-vous, sachant que j’ai déjà Barberousse ?

    https://www.fnac.com/Akira-Kurosawa/ia33170

    1. Oui l’Impasse a été victime du diktat des dieux du marbre, tout ceci nous échappe.

      Pour Kurosawa : Le duo Yojimbo / Sanjuro est indispensable dans la sélection à 5 pour 30

  5. Aux débuts des années 2000 je m’étais enchaîné tous les Kitano, et Hana-bi était à l’époque le DVD le plus rare et cher, donc je l’ai vu en dernier. Il a été jusque là pour moi le mois bon, le moins mémorable de tous les films. Comme une espèce de maxi best of du reste. Je pense que l’ordre de visionnage y est pour beaucoup. (Kids Return étant pour moi le summum de sa filmographie, merci Daniel d’y faire référence et à sa musique incroyable)

    Mais vous m’avez donné envie de revoir Hana-bi tout de même, avec l’âge et un nouveau prisme, qui sait.

  6. Il était temps que la première place change pour quelquechose d’un peu plus… je veux dire, qui a aimé The Blade, à part nos hôtes?

    1. Pas moi !
      Mais je supporte à fond la démarche de placer en tête un coup de coeur plutôt qu’un film unanimement reconnu.
      Sur la dernière liste, l’auditeur voulant la 1e place, je m’attendais tellement à des Fincher ou Matrix (que je hais, btw). Donc agréable surprise d’avoir des films moins mainstream…

  7. Le classement d’Hana Bi. : la vérité a parlé.
    Je me souviens de cet été où j’avais reçu un petit bonus d’argent de poche et que j’avais trouvé le dvd en promo dans un super marché en me disant : tiens, c’est qui ce japonais? voyons voir…et du bouleversement profond que ce film a été,…Un bouleversement qui fait qu’on est ailleurs pendant des semaines; ce magnétisme rarement ressenti depuis qui fait que chaque jour l’envie de revoir ce film nous prend, tant se révèlent peu à peu toutes ces différentes facettes. L’impression de voir tout ce que l’on croyait connaître du cinéma se redéfinir à chaque instant, à chaque nouvelle scène, à chaque note de musique…2 leçons à retirer: 1)toujours donner un supplément d’argent de poche à ses enfants pour qu’ils puissent acheter des films au pif et vivre les plus grands moments de leur vie culturelle, et 2) vous êtes les meilleurs

  8. Pas moi non plus..j’ai tenu 45 min a tout casser …. j’aime leur émission mais franchement , cet amour complètement fou pour le cinéma de genre asiatique me dépasse … et me questionne!

  9. Vous parlez de Baraka et c’est très bien, vous citez Samsara et c’est très bien aussi, mais vous les « fans » de Besson (rires ?), vous oubliez de signaler le plus qu’empreint du gros Luc à Samsara dans son « film » Lucy, lors de la conférence de Morgan l’homme libre. J’espère que cet oubli sera réparer quand vous aborderez le truc avec la Scarlett dans Parle à mon Luc !

    PS: Moi, j’aime beaucoup Tsui Hark, The Blade et le cinéma asiatique en général !

  10. James Spader n’a pas joué dans Stargate SG-1 mais seulement dans le film dans Stargate, La porte des étoiles. Attention aux petites erreurs 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.