Episode 15 : Les midichloriens de la Planète des Singes

Episode 15 de Super Ciné Battle, le podcast où nous établissons le classement ultime du cinéma. Nous prenons vos listes que vous nous adressez pour les classer, du meilleur au pire afin d’obtenir LA liste ultime.

C’est parti pour les 70’s. On commence en fanfare avec Clint, Sergio, William et tellement d’autres cadors du cinéma, on s’est régalé à faire cet épisode, on espère que ce bond dans le temps va vous plaire aussi.

On a quelque chose comme 300 listes en stock, mais hé, si la vôtre est fun ou plus variée, allez-y, on vous attend. Pour participer, il faut nous adresser une liste de TROIS films de 1970 à 1979 par mail qui est supercinebattle (at) gmail (point) com. Un titre sur une liste, c’est pas mal aussi et on sait que vous êtes originaux, on vous fait complètement confiance. Toutes les listes 80’s et 90’s sont amoureusement conservées pour le jour prochain où on y retourne.

On espère que vous avez aimé notre épisode spécial « filler » Super Mission Impossible Battle de la semaine dernière.

Au micro, Daniel Andreyev (@kamuirobotics) et Stéphane Bouley (@GKPlugInBaby). On aime le cinéma et on confronte nos avis.

Les recommandations (1h21mn)
Stéphane : Chroma de Karim Debbache
Daniel : ReZ sur PS VR-PS4 (et on parle un peu de Batman Arkham VR)

Le classement de tous les films cités dans cet épisode est disponible. Attention, Spoilers !

Bonne écoute.
(enregistré le 3 Novembre)

18 réponses sur “Episode 15 : Les midichloriens de la Planète des Singes”

  1. Merci pour cet excellent épisode !
    Bon deux choses me font quand même hurler : Papa qui fait critique et qui fait descendre Cagliostro c’est pas possible (autant troller sur SW rien à battre mais pas touche à Cagliostro), et le sifflement de Mon nom est personne qui tourne en boucle dans la tête
    Bonne continuation en tout cas

  2. Je pensait pas que « L’Homme des Hautes Plaines » sortirait direct au premier épisode, mais je plussoie. Sans doute un de mes films préférés de la filmo de Clint en tant que réalisateur, sans doute parce qu’il a cet aspect « vrais faux » wester spaghetti. Ce film est tellement misanthrope, j’adore 😀

    Idem pour the Sorcerer que j’avais mis dans ma liste. C’est cool d’avoir mis la musique de Tangerine Dream en fond (idem pour celle de Dirty Harry) même si c’était un peu trop discret, je vous encourage à réitérer ça aux prochains (les années 70 = putains de BO)

  3. Holala, Papa qui empêche le Chateau de Cagliostro d’être à sa place naturelle vraiment tout en haut c’est très moche (car, comme Kamui, c’est sans doute un de mes Miyazaki favoris.) La dernière fois qu’il m’a autant deçu c’est en mettant 5 à Wolfenstein New Order :'(.

    Autrement, je savais que Lady Oscar allait pas être classé haut mais le voir finir aussi bas, je suis presque fier comme un pape, haha.

      1. Maintenant la course est lancée pour l’auditeur qui saura retrouver de quel film on parle afin de le glisser dans une liste qui a de la gueule. (En plus niveau thématique y a vraiment moyen de s’amuser)

        1. Bordel je crois que j’ai un truc qui correspond !
          Quand vous dites « un film de », ce n’est pas vraiment un film DE, n’ est-ce pas ?

  4. Hello les amours !

    Alors je suis comme @Cham je pensait vraiment pas que l’homme des hautes plaines sortirait first…
    Je pense qu’il y a de nombreux auditeurs de 30 à plus de 40 ans, ça sent le level up pour les listes,

    Je vais devoir envoyé un autre liste.

    Pour le reste c’est vraiment très drôle… Le coup du doigt dans le cul de Daniel mais c’est à hurlé de rire..
    Pour les deux reco de Daniel et de Papa, c’est parfait. Chroma c’est génial !

    à plus les enfants ! Je vous Kiff !

  5. Alors j’avais une question en particulier pour Daniel.
    Je t’ai entendu plusieurs fois dire tout le mal que tu pensais des émulateurs et du fait qu’ils ne restituaient pas l’image d’origine fidèlement, malgré les différents filtres et réglages
    Je peux comprendre qu’on soit intégriste sur le sujet.

    Par contre je t’entends souvent vanter les mérites des « remaster » opu « Special Edition » pour les films

    Moi c’est pas mal le contraire, je peux pas me piffrer les nouvelles versions de Predator ou Blade Runner alors que j’ai aucun problème a rejouer a des jeux en émulateurs bien réglés et j’apprecie même carrément le confort apporté sur les jeux 3D PS1 ou Gamecube (Front Mission ou FX Zero GX… pffuiii)

    1. Revoir le film au cinéma après xx années de disparition, surtout si la péloche est retouchée (sous-entendu restaurée), c’est un plaisir qu’on ne peut pas vraiment ressentir avec le numérique aujourd’hui. Surtout si le réalisateur travaille dessus en fait.
      La nouvelle version de Predator est…. bah les masters originaux sont, parait-il, une boucherie, et j’imagine qu’ils en ont chié pour « cleaner » un film bordélique, tourné dans des conditions difficiles et avec une colométrie aléatoire. Je l’ai pas vu mais peut-être que le cracra fait partie de l’expérience originale. C’est vraiment au cas par cas, je pense.

  6. Quels débuts en fanfare pour les années 70, de la baston, de la rigolade et des grands films ! Merci d’avoir choisi ma liste !

    C’est cool d’entendre vos anecdotes au sujet du Convoi de la Peur. Effectivement ce n’est pas un film exceptionnel, il met du temps à démarrer, les acteurs font le job sans être grandioses, mais une fois que les camions se mettent en route, on est dans la jungle avec eux ! Avec comme apothéose cette fameuse scène du pont, dans des conditions dantesques, merci aux équipes d’avoir tourné ça sans tricher putain !

    Concernant la Coccinelle, Daniel a bien résumé le truc, tous ces films se mélangent dans nos souvenirs. Même en regardant des extraits Youtube pour préparer ma liste j’avais du mal à identifier chaque épisode, à part peut-être le premier qui est d’avantage centré sur la course automobile et propose un méchant plutôt mémorable (David Tomlinson et sa voiture jaune à bande noire). D’ailleurs c’est celui-ci qui me tient le plus à cœur et que je voulais proposer, malheureusement il date de 68… du coup je me suis rabattu sur le deuxième qui est clairement osef !

  7. 2 ans après, il fallait que je réagisse : dans Lady Oscar, Oscar ne se fait pas passer pour un homme, tout le monde sait que c’est une femme (et franchement ça se voit !). C’est la VF (excellente par ailleurs) qui fait un contresens.

    J’invite Papa à regarder à nouveau Lady Oscar, qui est une série brillante à tous points de vue. En revanche oui, le film est atroce ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *